Qu’est-ce que l’ophtalmologie ?


L’ophtalmologie est une spécialité chirurgicale qui s’intéresse à la structure et au fonctionnement de l’œil, ainsi que des maladies et anomalies qui les atteignent.

Notons que certains ophtalmologues (ou ophtalmologistes) peuvent orienter leur activité vers des sur-spécialités, et notamment : la chirurgie de la cataracte ; la chirurgie réfractive ; les maladies de la rétine ; ou encore les glaucomes.


Quand consulter un ophtalmologue ?


L’ophtalmologue s’intéresse à de nombreuses affections, et notamment :

un défaut de la vision, comme la myopie, la presbytie, l’hypermétropie ou l’astigmatie ; un décollement de la rétine ; une cataracte ; une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ; un glaucome ou encore une rétinopathie diabétique.

Notons que c’est l’ophtalmologue qui prescrit les verres correcteurs adaptés, en fonction de la pathologie du patient.

Certaines maladies sont reconnues comme pouvant influencer l’intégrité et le fonctionnement de l’œil. Citons par exemple : le diabète (³) ; l’hypertension artérielle³ ; certains rhumatismes ; certaines maladies infectieuses  ou encore des maladies neurologiques.


Que fait l’ophtalmologue ?


L’ophtalmologue est susceptible d’offrir des soins optiques, médicaux et chirurgicaux.


Pour parvenir à un diagnostic et tenter de soigner son patient :

 

– il commence par un interrogatoire, notamment pour relever d’éventuels antécédents personnels ou familiaux.
– il pratique un examen clinique rigoureux. Par exemple, il examine les fonds d’yeux, il réalise une vérification complète des milieux oculaires, il prend la pression intraoculaire, ou encore il effectue des tests de vision.
– il peut pratiquer des actes chirurgicaux, comme la chirurgie réfractive, des paupières, de la cataracte, du glaucome ou encore une chirurgie maculaire.

Notons que le spécialiste joue également un rôle important dans le dépistage et la prévention des maladies affectant l’œil.

En fonction du problème du patient, l’ophtalmologue peut notamment avoir à utiliser :

– Un biomicroscope (ou lampe à fente), pour examiner à un fort grossissement les différentes structures de l’œil.
– Un tonomètre, pour mesurer la pression intraoculaire. Un ophtalmoscope, pour examiner le fond de l’œil ou encore un laser, pour la chirurgie réfractive par exemple.


Quels risques pendant la consultation d’un ophtalmologue ?


La consultation chez un ophtalmologue ne comporte pas de risques particuliers pour le patient. Cependant s’il a à pratiquer un acte chirurgical, alors certaines complications sont possibles, et c’est son rôle de vous les expliquer clairement.

Comment devenir ophtalmologue ?


La formation pour devenir ophtalmologue en France
Pour devenir ophtalmologue, l’étudiant doit obtenir un diplôme d’études spécialisées (DES) d’ophtalmologie :

il doit d’abord suivre, après son baccalauréat, 6 années à la faculté de médecine
en fin de 6e année, les étudiants passent les épreuves nationales pour accéder à l’internat. En fonction de leur classement, ils pourront choisir leur spécialité et leur lieu d’exercice. L’internat en ophtalmologie, à la fin duquel l’étudiant obtient un DES en ophtalmologie, dure 5 ans.
Enfin, pour pouvoir exercer et porter le titre de docteur, l’étudiant doit aussi soutenir une thèse de recherche.